Ne pas céder à la mal-bouffe au travail

Published:mars 18th, 2010

mal-boufe

Bien manger au travail est loin d’être facile. Ajouté à cela le stress et la fatigue… le corps paie très vite les pots cassés. Habituellement, aliments gras et sucrés, café, cigarettes et pas ou peu d’exercice physique sont le lot quotidien des masses laborieuses. Pourtant, gérer ses repas n’est pas impossible. Il faut acquérir les bons réflexes.
Le petit déjeuner reste de première importance. Il aidera à partir du bon pied. L’envisager à la manière anglo-saxonne, en tant que vrai repas, peut vraiment faire la différence. Ensuite, accorder une attention particulière au repas de midi permet de constituer des réserves d’énergie.  En 20 ans, le temps de pause déjeuner est passé de 1 h 38 à 22 minutes ! Si possible, prendre entre une demi-heure et trois quarts d’heure. Le corps se rend compte qu’il est rassasié après vingt minutes. Et il faut savoir manger mal et rapidement produit des ballonnements, des problèmes de digestion et une sensation de faim rapide.

Repas idéal

Idéalement, le repas devrait comporter un aliment céréalier, un légume cru ou cuit, une viande, un poisson ou un oeuf, une dose de matières grasses, un produit laitier, un fruit cru ou cuit et de l’eau.

Mais si le temps, ou l’envie, manquent, le sandwich demeure une solution. Il suffit d’opter pour du pain complet ou du pain aux céréales et au lieu de frites, accompagner d’une barquette de tomates.

Même sur le pouce, il faut manger assis, de préférence confortablement et dans le calme.

Autre habitude à prendre : les collations. Les nutritionnistes et les médecins le conseillent. C’est un moyen efficace de lutter contre les baisses d’attention et les sensations de fatigue. Grignoter des fruits, des légumes pelés à la maison, des petits produits laitiers ou des fruits secs est une bonne habitude à prendre.

Et, un écueil à éviter absolument : les sodas et les jus de fruit, composés de sucres rapides. Le corps s’endormira et se trouvera en hypoglycémie après une heure et demie. Chacun devrait boire jusqu’à 1,5 litres d’eau par jour.

Partagez votre avis sur Ne pas céder à la mal-bouffe au travail



Page copy protected against web site content infringement by Copyscape